A quoi ressemble une journée dans la peau du directeur de l’innovation du Groupe Partnaire : Edouard Gobinet


A quoi ressemble une journée dans la peau du directeur de l’innovation du Groupe Partnaire : Edouard Gobinet ?

Au siège du Groupe Partnaire, à Orléans, Edouard vit des journées chargées, toutes aussi passionnantes les unes que les autres. Partons à sa rencontre le temps d’une journée…

logo partnaire

A 7h30, Edouard est déjà dans son bureau. C’est le moment idéal pour lire la presse et les actualités liées à son secteur d’activité. La veille est indispensable pour un directeur de l’innovation. A 8h30, les bureaux se remplissent. Edouard commence par répondre à ses mails. Etre disponible pour ses collaborateurs est important. En milieu de matinée, Edouard se débarrasse des tâches fastidieuses et administratives. Il pourra se concentrer sur le reste l’après-midi.

Pause déjeuner : Edouard profite de ce moment pour faire un peu de sport à la salle mise à disposition par le Groupe et manger avec ses collègues. Il pourra reprendre son travail de plus belle après s’être détendu en salle de pause.

14h, c’est l’heure de faire le point avec les responsables des différents services. Il s’agit de se tenir au courant d’une façon hebdomadaire de l’avancée des différents projets. 15h sonnent, Edouard va pouvoir se poser sur des problématiques techniques à dépasser. Améliorer le système réseau est primordial ! 16h30 : il faut réfléchir aux nouveaux process de dématérialisation et de migrations de données. A 17h, Edouard reçoit des designers UX au sujet d’un nouveau produit. Tout s’enchaîne ! « La diversité des sujets est passionnante » confie-t-il. 18h, dernier rendez-vous : Edouard accueille le directeur d’une startup qui cherche à lever des fonds via Partnaire Venture, une filiale du Groupe Partnaire.

interimaires

Les journées d’Edouard sont aussi chargées que motivantes ! Voir évoluer l’écosystème RH le fascine. 19h : il est temps de quitter le bureau. Que la journée se soit déroulée comme prévue ou non, le jeune homme reste positif. « La journée ne s’arrête jamais vraiment ! ».

Comment définir l’innovation ? C’est la question que nous avons voulu poser à Edouard. « Digitaliser tout ce qui est digitalisable » sont les mots que nous retiendrons !

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires.