C-Lines Orléans: Les volailles n’ont plus besoin d’ailes pour voyager


Exporter ses produits est un objectif recherché par de nombreuses PME à Orléans. Afin de rendre ses produits plus attractifs, il faut essayer d’être plus original, de se placer sur un créneau où peu ou pas d’entreprises évoluent afin de limiter la concurrence. C-Lines International, entreprise à Orléans,  l’a compris.

L’exportation de structures « clefs en main »

poules c lines orleansC’est un mélange original, à mi chemin entre l’exportation de machines et le mobilier en kit. C-Lines international a eu l’idée d‘exporter directement des structures métalliques préconçues prévues pour accueillir des poules ou autres volailles: une ferme en kit. La structure est produite en région Centre, au sein de l’entreprise d’une cinquantaine de salariés, puis elle est exportée vers les pays où elle sera construite.

Ces installations qui sont souvent de taille industrielle peuvent accueillir plusieurs milliers d’unités. Les bâtiments fournis sont très souvent réservés à l’élevage intensif avicole ou porcin. En d’autres termes, cette entreprise basée à Orléans propose des fermes pré fabriquées de très bonne facture – (qualité et production française) dont la durée de vie est garantie sur le site de C-lines international – et les exporte dans les pays qui en ont besoin.

Fort d’une expérience de quatorze ans dans ce secteur, l’entreprise d’Orléans est à même de proposer des bâtiments et des structures sur mesures, adaptés aux besoins des clients et aux conditions climatiques des pays où sont exportées les fermes préfabriquées. Vous l’aurez compris, C-Lines international ne gère pas uniquement les murs, mais toute la structure inhérente à l’exploitation. Ainsi, tout ce qui est éclairage, climatisations respect de toutes les normes sanitaires, hygiéniques et sécuritaires est également pris en compte dans la conception et dans la fabrication des structures en France.

Exportation à Orléans : C-Lines International montre l’exemple.

Bien qu’implantée à Orléans, l’entreprise C-Lines International n’y développe pas son marché principal, comme le suggère le nom de la société. Son dirigeant, Jérémie Choiseau a décidé très tôt de s’orienter vers l’export. Son pari était que, la démographie mondiale augmentant rapidement, les besoins en nourriture allaient augmenter proportionnellement. Or, la viande blanche est bien moins onéreuse à produire que la viande de bœuf ou la viande rouge en général. Pari réussi, en 2011 l’entreprise réalisait un chiffre d’affaire de 12 millions d’euros, dont presque 90% étaient issus de ses activités à l’international.

banniere avicole clines orleans

L’entreprise de la région Centre s’est d’abord implantée en Asie, là où la démographie est la plus importante, en créant une filiale en Malaisie. Elle s’est ensuite exporté en Afrique (Nigeria et Afrique du Sud) avant de retourner, plus récemment, vers l’Asie, en Chine. C-Lines international est aujourd’hui implantée dans plus de 60 pays à travers le monde, au service « des clients les plus exigeants » comme par exemple l’américain Tyson-Foods avec lequel C-lines International vient de signer un gros contrat.

Dans les années qui viennent, C-Lines Orléans prévoit une très nette augmentation de son chiffre d’affaire qui devrait dépasser trente millions d’euros. Et pour ce qui est des marchés à gagner, M. Choiseau envisage l’Europe de l’Est.

Articles similaires :

Réduction sur orleans : votre entreprise peut en faire bénéficier vos salariés
Votre carte grise voiture en ligne !
Voy'Elles Orléans : La création d'entreprise au féminin
Planète PME 2013 : l'Exposition d'Affaire
La région Centre se porte bien
Orléans, le film
Déplacements à vélo : Orléans est exemplaire
AD1 Airsoft, votre boutique Airsoft à Chécy
Innovation en région Centre : Neolux illumine le chemin
Futurol et Atelier 28, le savoir-faire professionnel en Eure-et-Loire
Amusez-vous avec WDK à Tours
Pure et Simple by ACE : commerce équitable en région Centre

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires.