L’énergie renouvelable s’invite à Orléans


Il pleut, il pleut bergère!

Cette année, nous avons eu un printemps très typique de la région Centre : un printemps pluvieux, très pluvieux. A tel point que le niveau de la Loire a augmenté de manière saisissante , entrainant parfois l’inondation de certaines routes et de certains chemins. Certains départements ont été placés pendant quelques jours en vigilance orange par le site internet vigicrue,  et pendant quelques semaines, le débit de la Loire s’est significativement accéléré. Une situation forcément dommageable?

Énergie renouvelable à Orléans : utiliser la force de la nature

Tout le monde a entendu parler des éoliennes, grandes hélices plantées dans les zones où le vent a l’habitude de souffler fort, et dont le but est de créer une partie de l’énergie électrique que nous utilisons : en 2010, 5600MW ont été produits par l’éolien, couvrant environ 10% des besoins en électricité nationaux. La France s’est effectivement engagée auprès de l’Europe à augmenter significativement sa production d’énergie renouvelables.

En revanche, l’hydrolien est bien moins connu, et présente un potentiels non moins intéressant. Actuellement, le Royaume Uni est le parangon européen de l’énergie hydraulique, et la France occupe la deuxième position. Vous l’aurez compris, le principe est d’utiliser la force des courants et de l’eau, dont la masse volumique est estimée à 800 fois celle de l’air pour créer de l’électricité. Ce système présente l’avantage d’être plus petit et donc moins gênant sur le point de vue du paysage. Ce qui est une très bonne car selon une étude du CREDOC menée en 2009 montrait qu’environ 50% des opposants à l’éolien l’étaient pour des raisons esthétiques. La puissance est donc la même pour un volume bien plus petit.

Actuellement, cette technologie est  développée très essentiellement en mer, car les courants marins présentent de très nombreux avantages (prévisibilité, force constante…) qui font que l’hydrolien peine à s’ « importer » au sein de nos rivières et de nos fleuves. Cependant, la situation et les mentalités change. Un nouveau type d’hydrolienne a vu le jour ces dernières années et peut s’adapter aux rivières : ce sont des prototypes semi immergés et plus petits  que les modèles pour la mer. Cependant, comptez tout de même entre deux et cinq mètres de longueur ou de diamètre et plusieurs tonnes.

Une hydrolienne en projet à Orléans

logo ORLEANSLe développement durable en région Centre a de beaux jours devant lui. En effet, si la région est déjà bonne élève en matière d’éolien, elle ne se limite pas à ce secteur. Ainsi, la ville d’Orléans a accepté le projet de l’entreprise grenobloise Hydroquest qui consiste à installer l’espace d’un an (en 2014) une hydrolienne dans la Loire, au niveau d’Orléans. En effet, celle ci sera placée entre le pont de l’Europe et le pont Georges V, elle dépassera les trois mètres et pèsera une dizaine de tonnes.

Ceci, en plus de placer Orléans dans une position avant-gardiste en termes de développement durable, permettra de faire travailler les entreprises régionale. En effet, Biotope région Centre, une entreprise spécialisée dans le développement durable, en profitera pour mener une étude quant aux effets de l’hydrolienne sur la faune et la flore de la Loire. De cette étude sortiront des conclusions scientifiques qui conseilleront et orienteront le développement à l’échelle industrielle de cess mécanismes.

Créateurs d’entreprises à Orléans, le développement durable offre de nombreuses perspectives

La précédente révolution « industrielle » liée à internet n’est pas terminée, mais elle s’essouffle. L’énergie verte et le développement durables sont des créneaux porteurs sur lesquels il est actuellement stratégique de se positionner. En plus d’être porteur, ce secteur suscite l’intérêt des consommateurs qui sont de plus en plus sensibles à la question environnementale et font de plus en plus attention à ce qu’ils achètent. Créer son entreprise à Orléans sur le développement durable, c’est répondre à un besoin existant de la part des institutions publiques, mais également des particuliers.

En dehors de cela, ce secteur est actuellement très subventionné. Pour rester exactement dans ce sujet, la ministre actuelle de l’écologie, Delphine Batho a approuvé les appels d’offre pour construire des grands parcs hydroliens qui devraient être émis à partir de 2014. D’une manière générale, les projets de développement durables font parties de ceux qui peuvent recevoir une subvention publique nationale. De la même façon, et nous vous en parlions récemment, l’Europe, par l’intermédiaire de la BEI peut financer une part de vos investissements (jusqu’à 50%) qui favorisent le développement durable.

Vous l’avez compris, il est ici question d’un secteur porteur. Le développement durable à Orléans est une priorité, et la région Centre, très engagée dans ce processus, pourra également vous aider à vous développer et à innover dans ce secteur.

Vous souhaitez réagir? Commentez et dites nous ce que vous pensez.

  • Êtes-vous personnellement sensible au développement durable?
  • Que pensez-vous de ce projet à Orléans?
  • L’hydrolien vous convient-il mieux que l’éolien?

source : france 3

Articles similaires :

Tex Elec : un artisan de la région centre à votre service
Nettoyage de voitures sur Orléans : sans eau et à domicile
Orléans célèbre le développement durable
Artisan à Orléans, manufacture Gorecki
L'ARITT, votre partenaire de l'innovation en région Centre
Orléans, le film
Graines de saveurs forme les jeunes pousses en cuisine
Arthur Loyd, votre conseiller en immobilier d'entreprise à Orléans
Création de site web à Orléans : Du neuf chez Pub'n'Drive
StarTopBike : Solex is back in Orleans
Coaching en Région Centre avec Armelys Coaching
NGT Profiler : analyse et profilage en région Centre

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires.